Thursday, May 29, 2008

Ébauche...

Mon cheminement avec Isis se développe! Petit-à-petit, je sentais que ce qui s'offrait à moi dans ma pratique Isiane me laissait sur ma faim. J'ai envie d'apprendre, sur Isis. J'ai envie de la découvrir, et tout ce que je trouve est tellement incomplet! Alors je me sentais un peu comme si on me mettais au régime contre mon gré!

Bien sûr, je me disais que j'ai au moins le bonheur d'avoir sur ma route quelqu'un qui partage cette même dévotion envers Isis, et même depuis plus longtemps que moi! Et la possibilité de vivre concrètement cette dévotion venait quand même combler un petit bout de ma soif de m'approcher d'Elle! Pour le reste, il n'en tenait qu'à moi de faire de démarches ailleurs! J'ai donc abordé une amie en ce qui concerne la F.O.I., juste pour voir. Je n'étais pas certaine, car mon budget est limité, et j'avais peur de ne pas pouvoir me le permettre. Et bien, à ma grande surprise, cette amie m'a proposé tout autre chose! Quelque chose, en plus, qui rejoint exactement ce que je désirais. Il semble, une fois de plus, qu'il n'y a pas de hasard. Isis sait ce qu'Elle fait!

Je suis toute excitée devant ce qui s'offre à moi! Ce nouveau projet, ainsi qu'un autre, qui me permettra de vraiment me consacrer davantages à la prêtrise, et d'être concrètement prêtresse d'Isis. De développer ce désir que j'ai de me consacrer à Elle. Merci!

2 comments:

Anonymous said...

Une haute prêtresse khémite m'a dit un jour, que lorsque le Netjer nous appelle à un rôle, une fonction où vers un but précis, si dans l'instant où nous nous sentons appelé nous manquons de moyens. Le Netjer (le divin en général) finit par pouvoir où nous donner les clefs pour palier à ce manque. Nous montrer des pistes pour réaliser/concrétiser malgré tout cet appel. Elle avait elle-même expérimenté ceci à propos d'un rituel qu'elle voulait faire en Egypte inspiré par Sekhmet, mais n'avait pas les moyens financiers. Cela lui semblait irréalisable, finalement quelques années plus tard, son souhait s'est concrétisé d'une façon qu'elle n'aura pas imaginée.

Sérénité said...

C'est vrai que c'est souvent comme ça, et ce, peu importe la spiritualité/religion impliquée. Par exemple ma mère, qui est une fervente catholique, appèlerait ça la "Divine Providence"...